The Last Dance : quand les vérités éclatent au grand jour

The Last Dance, disponible sur Netflix depuis le 20 avril, est bel et bien la série du moment. Consacrée à la légende du basket Michael Jordan, cette mini-série est devenue le documentaire sportif le plus vu dans l’histoire de la télévision. Malgré un engouement incroyable de la part des fans et de la critique, certains joueurs sont en revanche déçus de la série et dénoncent une mauvaise reconstitution des faits par moments.

Les chiffres de la plateforme de streaming sont impressionnants. Environ 23,8 millions de familles ont regardé les huit premiers épisodes de la série. Un chiffre qui ne manque pas de faire écho au principal héros du documentaire, Michael Jordan : « Le 23 a toujours été son chiffre porte-bonheur » explique Netflix.

Un succès mondial qui ne va cesser de croître avec l’arrivée des deux derniers épisodes très récemment. Mais ce n’est pas tout, les amateurs du ballon rond et de l’ex-star des Chicago Bulls aux États-Unis pourront avoir accès à la série à partir du 19 juillet sur Netflix, ESPN ayant déjà diffusé les épisodes en avant-première.

En revanche, on est beaucoup moins positif du côté des anciens joueurs de la NBA, qu’ils soient passés par la franchise des Bulls ou non. 

« 90 % de ce qui y est raconté est bidon »

Ce sont les propos forts tenus par un ancien équipier du célèbre de Michael Jordan, Horace Grant. Alors qu’il il était invité mardi 19 mai sur le plateau de la chaîne américaine ESPN, il n’a pas hésité une seule seconde à mettre en avant les « mensonges » racontés par Michael Jordan dans le documentaire.

« Je dirais que c’était divertissant, mais nous savons, nous les coéquipiers qui étions là, qu’à peu près 90% de ce qui est raconté est bidon par rapport à la réalité ». « Ce n’est pas la réalité, parce que beaucoup de choses que Jordan a dites à certains de ses coéquipiers résulte de réponses » à son égard. « Mais tout cela a été coupé au montage du documentaire, si vous voulez appeler ça un documentaire ».

Cette réaction provient d’un fait bien précis, une déclaration de l’ancien meneur des Bulls. D’après lui, son ex-coéquipier aurait été l’une des principales sources du livre « The Jordan Rules » (Jordan la loi du plus fort). Ce best-seller raconte de l’intérieur et dans les pas de Michael Jordan, le quotidien des joueurs de la franchise de l’Illinois avec les « secrets du vestiaire ». « Mensonge, mensonge, mensonge » rétorque MJ. « Il sort ce truc mensonger en disant que j’étais la source ».

L’ancien des Bulls a toujours affirmé protéger les secrets du vestiaire et n’aurait jamais eu l’envie de les dévoiler au grand public.

« On parle de personnes qui ont gagné six titres en huit ans, et on essaie de trouver la petite bête »

C’est la déclaration de Toni Kukoc, le joueur croate qui a avoué avoir découvert avec « The Last Dance » la tension qu’il existait entre Jerry Krause, l’ancien manager général des bulls et et l’entraineur Phill Jackson. Il a quand même décidé de prendre la défense de Jerry Krause qui est impliqué dans de nombreux tourments. « Jamais il ne se mettait en avant, en disant qu’il avait construit cette équipe, ou fait ci ou ça. Il ne parlait que de la franchise ». « Les gens qui n’étaient pas là, disent que son égo a tout détruit, qu’il a cassé cette dynastie » ajoute-t-il.

Rappelons qu’il était aux rênes d’une équipe six fois championne de NBA. Il est le seul à avoir réussi cet exploit dans le monde du basket.

Scottie Pippen « meurtrie »

D’après le journaliste d’ESPN David Kaplan, l’ancien coéquipier de MJ n’a pas du tout apprécié la façon dont il est présenté dans la série. Et là encore, il est question du célèbre numéro 23, et plus précisément de certains commentaires dont il est à l’origine. 

Sur la saison 1997-98, « The Last Dance » nous révèlent la gestion de la saison de Scottie Pippen qui est jugé comme un joueur « égoïste » car il a repoussé une opération à sa cheville pour être éloigné des terrains plus longtemps, et donc mettre pression sur les dirigeants et obtenir un meilleur salaire. À l’époque, Jordan touchait 36 millions de dollars quand Pippen en touchait que 2 millions. Comme dirait Draymon Green, joueur des Golden States Warriors, « cela n’a pas de sens ». Ce dernier n’a d’ailleurs pas hésité à se ranger aux côtés du numéro 33 pour prendre sa défense.

Parmi toutes ces critiques et ses réactions, certaines sont encore vives dans les esprits. Des langues se délient et les chaînes se brisent pour rétablir les vérités qui n’empêcheront pas le documentaire d’atteindre les sommets.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s