Premier League : un protocole sanitaire pour le retour aux entrainements

Désormais, les clubs de la Premier League sont autorisés à reprendre leurs entrainements. Cependant, ils doivent respecter un protocole qui a été envoyé par l’instance directrice de la première division en Angleterre (PL) et qui permettra la reprise du championnat à huis clos et en trois étapes.

Les joueurs des clubs anglais ont reçu un protocole, de la part de la Premier League, qui détaille les mesures sanitaires à respecter, en vue de la reprise des entrainements, ce mercredi 20 mai. Le document a été publié par The Telegraph, quotidien d’information britannique. En une seule page, le guide envoyé par mail, explique comment va se dérouler la première étape du « Training routine » (Routine d’entrainement). Seuls des petits groupes sont autorisés à rentrer dans les centres d’entrainement, lors de cette première étape.

Garder la distanciation sociale

« Les joueurs ont la possibilité maintenant de reprendre les entrainements en gardant la distanciation sociale », chacun d’eux doit adopter de nouveaux comportements, pour privilégier « le bien-être des joueurs et de leurs familles ». Ils devront alors, rejoindre leurs centres d’entrainement de manière individuelle et avec la tenue appropriée. Des mesures de distanciation sont à appliquer dans les parkings. Les vestiaires resteront fermés, seules « les toilettes et les lavabos » seraient accessibles. Dans le document , il est recommandé de désinfecter tout équipement « après chaque usage ».

Des tests pour chaque joueur

Des tests au Covid-19 sont à envisager sur chaque joueur, deux fois par semaine et un relevé de température avant chaque entrainement est obligatoire. En cas de présence de symptômes, la personne ne pourra pas accéder au centre. Les clubs devront eux aussi délivrer aux joueurs des guides propres à eux qui expliquent les mesures sanitaires à prendre en considération dans leurs enceintes d’entrainement. Selon ce même document, la PL envisage des discussions avec les entraineurs et les capitaines des équipes cette semaine pour évoquer les modalités du passage à la deuxième (Entrainements collectifs) et troisième étape (Reprise des matchs à huis clos).

Haaland et Havertz … Les deux nouvelles pépites de la Bundesliga

Du haut de leur 19 ans et 20 ans, Erling Haaland et Kai Havertz ont déjà conquis le football allemand. Ces deux jeunes prodiges, aux statistiques qui font parler d’eux, sont désormais des éléments indispensables dans leurs clubs et sont destinés à un brillant avenir.

Le football allemand est connu pour être un championnat formateur. Erling Haaland et Kai Havertz n’ont pas dérogé à la règle. Nul ne sait comment se déroulera le mercato estival. Cependant, une chose est sûre. Ces deux prodiges feront partie des joueurs les plus courtisés. PSG, Real Madrid, Bayern ou encore Barcelone… Quelle seront leurs prochaines destinations ? En attendant, on vous propose un récapitulatif de leurs débuts en professionnel jusqu’à aujourd’hui. Vous allez rapidement comprendre pourquoi avons-nous à faire à deux monstres.

Erling Haaland, le prince norvégien

Erling Haaland fait ses débuts en 2015, sur les terrains de la 4ème division norvégienne en équipe réserve, avec le club de Bryne Fotballklubb en Norvège. À seulement 16 ans, il fait déjà forte impression en inscrivant 18 buts en 14 rencontres. En février 2017, il rejoint le Molde FK qui joue en D1 norvégienne. En 26 matchs, il inscrit 13 buts : un but tous les deux matchs en moyenne, lors de la première moitié de la saison. Cette année-là, il découvre l’Europa League avec le Molde FK et marque 4 buts lors des phases qualificatives.

Le passage au Red bull Salzbourg

C’est au RB Salzbourg que le joueur va poursuivre sa carrière et se faire ensuite remarquer par les grandes écuries européennes. Recruté par le club autrichien en janvier 2019, contre 10 millions d’euros, Haaland ne dispute que cinq matchs lors de la deuxième partie de la saison 2018/2019. Il gagne progressivement ses galons de titulaire, à l’aube de la saison 2019/2020. L’ascension est fulgurante, et là encore, les chiffres donnent le tournis.

Il démarre la saison par un triplé inscrit en coupe contre Parndorf. Lors des sept premières rencontres en championnat, il inscrit onze buts. Jusque-là, il fait totalement exploser les conteurs de son équipe. Pour ses débuts en Ligue des Champions lors de la phase de poule, il inscrit un triplé contre le KRC Genk (Belgique) en 45min. Suite à cette rencontre, il devient le troisième joueur le plus jeune de l’histoire à marquer trois buts dans un match en C1, à 19 ans et 58 jours, derrière Wayne Rooney (18 ans et 340 jours), et Raul (18 ans et 113 jours).

En décembre 2019, il est élu meilleur joueur de l’année en Autriche. Le prodige n’a pas tardé à confirmer les attentes placées en lui et affiche déjà des statistiques affolantes, dignes des plus grands.

Sa confirmation au Borussia Dortmund 

En décembre 2019, le Borussia Dortmund officialise l’arrivée pour quatre saisons d’Erling Haaland, meilleur buteur de la coupe du monde des U20 de 2019 avec la Norvège (17 buts et 4 passes décisives en 9 matchs avec un nonuplé symbolique contre le Honduras).

Lors de sa première rencontre sous le maillot du BVB, il rentre à la 56e minute. Trois minutes de jeu de jeu et il inscrit déjà un but. En vingt minutes il inscrit un triplé permettant à son club remporter la rencontre (5-3). Il est le huitième joueur (tout âge confondu) à inscrire un triplé lors de sa première apparition et le seul de toute l’histoire du tournoi à l’avoir fait en première période. Un vrai renard des surfaces, chirurgicale devant les cages. Il enchaine ensuite avec deux doublés, face à Cologne FC et l’Union Berlin. Il est alors à sept buts en trois matchs, à seulement 19 ans. C’est le premier joueur dans l’histoire du BVB à marquer sept buts en trois rencontres.

Des statistiques affolantes

Le 4 février; il fait monter ses statistiques à 8 buts avec le club en quatre matchs. Six jours après, il marque de nouveau un but contre le FC Francfort en championnat. Lors de la huitième finale aller de la ligue des champions, il brille en inscrivant un doublé face au Paris-Saint-Germain, permettant à son club de remporter le match 2-1 à domicile. À la fin de cette rencontre, il est élu homme du match, puis joueur de la semaine en LDC. À la fin du mois, il sera élu pour la deuxième fois en Allemagne, rookie of the month.

Le joueur enregistre 13 buts en 12 rencontres sous le maillot du Borussia Dortmund, avec 10 réalisations en neuf matchs de championnat, une en coupe d’Allemagne et deux en Ligue des Champions. Il est le deuxième plus jeune joueur à atteindre 10 buts en LDC, après Kylian Mbappé.

Kai Havertz, le prince allemand

Courtisé par tous les grands clubs européens (Real Madrid, Barcelone, Bayern Munich…), Kai Havertz est l’une des plus grandes promesses du championnat allemand. Le milieu offensif du Bayer Leverkusen est le plus jeune joueur de l’histoire à atteindre le cap des 100 matches en Bundesliga.

Des débuts prometteurs

Née à Aix-la-Chapelle le 11 juin 1999, Kai Havertz joue pour Alemannia Mariadof jusqu’en 2009, avant de signer à Alemannia Aachen puis de rejoindre le Bayer 04 Leverkusen, l’année suivante. En équipes de jeunes, il confirme tous les espoirs placés en lui. En B-Juniors-Bundesliga, lors de la saison 2015-2016, l’allemand réalise une saison pleine, ce qui lui vaudra une prolongation de son contrat jeune. A l’époque, il devient le plus jeune joueur du club à faire son apparition en championnat. Lors de la saison 2016-2017, Kai Havertz est très sollicité par l’entraîneur du groupe professionnel, il dispute 24 matchs pour un total de 4 buts et de 6 passes décisives. Il marque son premier but en professionnel le 2 avril 2017 et remplace un certain Julian Brandt en tant que plus jeune joueur de l’histoire du club. Il est même désigné par les membres du club comme le joueur de la saison.

Un véritable magicien

Dans la continuité, il signe son premier contrat pro avec le Bayer 04 Leverkusen le 3 juillet 2017, jusqu’en 2022. En sélection nationale, il joue avec les jeunes depuis 2014. Etincelant en club, Kai Havertz voit ses performances lui ouvrir les portes de l’équipe A, le 9 septembre 2018. Il n’est pas sélectionné pour la Coupe du monde mais ne quittera plus l’équipe après. Joachim Löw voit en lui le futur de l’Allemagne. Depuis, le milieu offensif allemand, apprécié pour sa polyvalence et sa palette technique impressionnante s’affirme comme la pierre angulaire du système de Peter Bosz. 10, 9, 8 ou ailier, peu importe sa position sur le terrain, l’allemand d’1m89 sait se montrer décisif. La saison dernière, Kai Havertz s’est révélé aux yeux du monde entier, avec 17 buts et 4 passes décisives en 34 matchs. Il a d’ailleurs enregistré un record révélateur de sa précocité.

Il n’a cessé d’épater. Cette saison, il confirme encore. Son doublé lundi dernier contre le Werder Brême en est la preuve. Mais le prodige allemand aurait décidé de passer un cap en rejoignant un des géants européens dès la saison prochaine. Affaire à suivre, donc.  

Quel bilan tirer de la reprise du football en Allemagne ?

Après plus de deux mois d’arrêt, liés à la pandémie de Covid-19, le football a repris. Ce weekend, tous les passionnées du ballon rond avaient les yeux braqués sur la Bundesliga, le championnat allemand.

La Bundesliga était le premier championnat parmi le big-five européen à rouvrir ses stades ce week-end, depuis l’interruption totale des matches sur l’ensemble de l’Europe au mois de mars. Une reprise particulière, qui a offert du spectacle en dépit des contraintes entrainées par les mesures sanitaires comme les stades vides ou encore la distanciation sociale entre les joueurs …

Les résultats sportifs

La reprise de la 26ème journée a fait vivre aux amateurs de la BL un spectacle inédit en termes de prestations et de résultats. Après 10 semaines sans compétition, le championnat a repris samedi après-midi, avec à l’affiche le derby de la Ruhr opposant le Borussia Dortmund à Schalke 04. Un choc qui s’est terminé par la victoire grandiose des jaunes et noirs (4-0), et ce, sans le Mur Jaune qui fait habituellement vibrer le Signal Iduna Park. Un succès qui permet au club de poursuivre sa course au titre avec le FC Bayern et de se maintenir à 4 points de son rival.

Le Borussia Mönchengladbach (actuellement 3ème au classement) espère lui aussi pouvoir rattraper les 6 points qui le sépare des Bavarois avant la fin du championnat. L’essentiel a été assuré pour l’équipe d’Alassane Pléa qui s’est défaite facilement de l’Eintracht Francfort (3-1) samedi soir avec notamment une réalisation de l’ancien niçois, 37 secondes seulement après le coup d’envoi de la rencontre. Une victoire avec la manière. Le RB Leipzig et le Bayer Leverkusen (4ème et 5ème) continuent eux aussi leur course au titre. Après une victoire (1-4) contre l’avant dernier du classement le Werder Brême, le Bayer Leverkusen se retrouve à 8 points du Bayern Munich, leader.. Quant au RB Leipzig (51pts), le club accumule du retard après son match nul concédé samedi contre Fribourg.

En quête d’un huitième titre consécutif de champion d’Allemagne, le Bayern a repris sa saison comme elle s’était arrêtée mi-mars, avec une seizième victoire à clé, en 17 rencontres, toutes compétitions confondues. Ce dimanche, sur la pelouse de l’Union Berlin, les bavarois se sont imposés (2-0) sans trop de difficultés mais sans convaincre pour autant. Un score qui leur a permis d’élargir l’écart avec le 2ème, 3ème, 4ème et 5ème du championnat. En Bundesliga, nous sommes à deux journées seulement du choc opposant le Bayern Munich au Borrusia Dortmund, qui pourrait déterminer en grande partie le classement final. Le Bayern part favori et avec une longueur d’avance grâce à ses 58 points.

Des protocoles sanitaires inédits

Pour répondre aux conditions sanitaires actuelles, les organisations allemandes du football ont dû adopter des protocoles qui limitent toute forme de rassemblement et de contact avec autrui, pour éviter toute propagation du virus.

Les six matchs qui restent à jouer cette saison devraient se dérouler à huis clos. Ce weekend, les stades allemands étaient inhabituellement vides et sans public. Une sensation étrange puisque ce championnat nous a toujours habitué à des ambiances plus folles les unes que les autres. Seules 300 personnes, dont une poignée de journalistes, étaient autorisées à pénétrer dans les enceintes, au prix d’un contrôle de leur température corporelle à l’entrée.

Une place occupée sur deux, avec port obligatoire du masque… Telle est la mesure adoptée par les clubs allemand sur les bancs de touche pour éviter aux remplaçants et aux staffs techniques de rester trop proches les un des autres. Par défaut de place, d’autres se sont installés en tribune. Ce protocole s’inscrit dans le cadre du respect des règles de distanciation physique.

Un record à la télé allemande 

Selon un rapport émis par le site spécialiste dans l’industrie de la télévision allemande DWDL, les chaines détentrices des droits TV de la Bundesliga ont enregistré ce weekend plus de six millions de téléspectateurs. Des chiffres anormalement élevés pour les matches de Bundesliga, mais qui traduisent l’excitation des amateurs de foot d’avoir pu revoir un match après deux mois d’absence.

Sky Sport, le diffuseur officiel du championnat dans le pays, a battu ses records d’audience. Samedi, aux coups d’envoi des rencontres, les chaines payantes annexées à Sky sport ont attiré 3,68 millions de spectateurs, soit le double par rapport aux chiffres habituels. 2,45 millions de personnes ont aussi suivi le multiplex sur le canal gratuit de la chaine. Un Canal qui a décidé de rendre accessible à tous les allemands les multiplexs des deux premiers samedis de la reprise.

Alors que la LFP a acté jeudi 30 avril l’arrêt définitif de la saison 2019/2020 de la Ligue 1 Conforama, la Bundesliga reste le seul championnat majeur en Europe à avoir repris. La Liga (Espagne) et la Premier League (Angleterre) devraient eux aussi reprendre et apparaitre sur nos écrans le mois prochain. Le Calcio (Italie), qui devrait lui reprendre le 13 juin, va encore devoir attendre une semaine de plus, suite à une décision gouvernementale qui prévoit une reprise de l’activité sportive dans le pays qu’à partir du 14 juin.