Ligue des champions : la préparation du PSG est-elle trop simple ?

Pour préparer au mieux le quart de finale face à l’Atalanta Bergame le 12 août prochain, le PSG a effectué une série de trois matchs amicaux largement en leur faveur. Les Parisiens ont trouvé le chemin des filets à 20 reprises pour 0 but concédé.

En conquête pour la Ligue des champions, les Parisiens ont fait leur retour sur les terrains avec 5 000 spectateurs lors de matchs amicaux sur tout le mois de juillet. L’occasion pour le coach Thomas Tuchel de faire tourner tout son effectif avec deux onze différents par mi-temps. Lors du premier match, le club de la capitale s’est largement imposé 9-0 sur la pelouse du Havre (club de Ligue 2) avec entre autres un doublé de l’Argentin Mauro Icardi et de la star brésilienne Neymar.

En première période pour le PSG : Navas – Kherer – Thiago Silva – Kimpembe – Bakker – Di Maria – Verratti – Marquinhos – Neymar – Mbappé – Icardi

En deuxième période : Rico – Dagba – Mbe Soh – Thiago Silva – Bakker – Verratti – Gueye – Sarabia – Draxler – Kalimuendo – Choupo-Moting

Pour leur deuxième et troisième match amical, les Parisiens ont retrouvé le Parc des Princes face aux Belges de Waasland-Beveren (7-0) et les Écossais du Celtic Glasgow (4-0). Pour finir sur cette série, le PSG va jouer un dernier match amical le 5 août prochain au Parc face à Sochaux (L2).

À moins de trois semaines de ce quart de finale tant attendu, des questions se posent sur la préparation du PSG et leur manque d’adversité. « Les matchs amicaux pour une équipe comme Paris, le Real Madrid, le Barça ou le Bayern Munich, ce n’est jamais difficile, mais c’est mieux d’enchaîner les matchs pour l’intensité physique et les automatismes », souligne Rahul, fervent supporteur du PSG depuis son enfance. « De toute façon cela est la seule solution, il n’y a pas d’autres équipes qu’ils peuvent affronter, mais après trois mois de confinement cela est difficile mentalement de rejouer directement face à une grosse équipe », insiste ce dernier. Thomas Tuchel a également insisté sur le fait que ses joueurs sont revenus en bonne forme et s’entraînent bien. Plusieurs points positifs sont à tirer de cette préparation. À défaut d’avoir suspendu la saison 2019/2020 de Ligue 1, les champions de France ont fait leur retour avec une meilleure cohésion de groupe.

Les Parisiens ont renforcé les liens et ont retrouvé des automatismes assez vite notamment entre Neymar et Mbappé qui se cherchent constamment. « Toute l’équipe est revenu en bonne forme, même notre deuxième équipe pourrait jouer en Europa League (C3) », rajoute ce supporteur optimiste, pour la suite.

Des lacunes qui persistent

Ces séries de matchs amicaux relativement simples pour les Parisiens révèlent néanmoins quelques failles dans le jeu et des inquiétudes qui résistent depuis le début de saison. « Les quatre de devant (Neymar, Mbappé, Icardi, Di Maria) sont trop collés et cela créer moins d’occasions, il faudrait exploiter la largeur à mon sens », développe Rahul. « Dans ces matchs amicaux cela suffit pour marquer au moins 5 buts, mais face à l’Atalanta cela ne suffira pas, c’est une équipe qui défend en avançant et qui compresse l’adversaire dans sa moitié de terrain ». On a également vu un PSG plus relâché par le manque d’adversité, avec un Neymar plus personnel : « le jeu repose trop sur Neymar et les quelques appels de Mbappé, il faudra jouer avec toute l’équipe en Ligue des champions (C1) ».

La préparation du PSG est assez longue dans son terme. Elle est suffisante pour reprendre le rythme et retrouver les automatismes. Cependant la vraie préparation est ce soir, vendredi 24 juillet face à Saint-Étienne, pour la finale de Coupe de France. Les Parisiens vont jouer à haute intensité dans un match à enjeu. De plus, le club de la capitale a un deuxième trophée à aller chercher. Pour la dernière édition de la Coupe de la Ligue, Paris se confrontera à l’Olympique Lyonnais vendredi 31 juillet, également en lice dans cette Ligue des champions.

Crédit photo : pxfuel

Ligue des Champions : faut-il s’inquiéter du manque de compétition pour Lyon et le PSG ?

À un mois du retour de la Ligue des Champions, la préparation physique de Lyon et du PSG, toujours en lice, émet des inquiétudes pour la suite de la compétition. À l’instar des autres championnats européens, la Ligue 1 est définitivement suspendue depuis le mois d’avril.

En raison de la crise sanitaire mondiale de coronavirus, le monde du football a été stoppé net en mars dernier. Les championnats ainsi que les Coupes d’Europe de C1 et C3 ont été en grand danger pour arriver à leur terme. Forte heureusement l’UEFA a trouvé une solution pour conclure ses éditions 2019-2020 au mois d’août prochain. Les matchs s’enchaînent peu à peu. La reprise du championnat allemand s’est effectuée le 16 mai, elle a été suivie par celles du championnat portugais, espagnol, anglais et italien au cours du mois de juin. Seul bémol, la LFP (Ligue de Football Professionnel) a décidé de mettre fin à la saison de Ligue 1 le 30 avril dernier. Les joueurs de Lyon et du Paris Saint-Germain inquiètent les supporters pour la reprise de la C1 à très haute intensité.

Un huitième de final crucial pour les Lyonnais

L’Olympique Lyonnais, deuxième de son groupe derrière le RB Leipzig, s’est vu affronter la Juventus pour les huitièmes de finales de cette Ligue des Champions. Dans leur stade au Groupama Stadium le 26 février, l’OL s’est imposé 1-0. Cependant en raison du Covid-19, le match retour n’a toujours pas eu lieu à Turin.

Pour préparer au mieux ce huitième de finale retour, les Gones ont repris l’entraînement le 8 juin, qui sera « de plus en plus intensif ». Des matchs amicaux ont également été prévus pour ce mois de juillet. Les Lyonnais se sont imposés face à l’US Port Valais, club de 6ème division (12-0), puis l’OGC Nice (1-0), le 1er et 4 juillet. Pour donner un goût d’Europe, un tournoi amical est organisé du 16 au 18 juillet entre Lyon, Nice, Le Celtic Glasgow et les Rangers. Le club français s’opposera aux deux clubs écossais.

Lyon pourrait accueillir près de 5000 spectateurs au Parc OL. Dès le 11 juillet en France, les stades ou hippodromes pourront rouvrir avec un nombre de personnes limité. L’idée est de revivre l’ambiance de compétition.

S’ajoute à cela un match contre les Belges de La Gantoise le 22 juillet, puis une dernière rencontre amicale deux jours plus tard (adversaire non défini). Le Président du club Olympique, Jean Michel Aulas, qui a milité pour la reprise de la Ligue 1, se veut optimiste sur l’état de forme de son équipe. Lyon est en bonne position pour rejoindre le « Final 8 » au mois d’août prochain, nouveau concept mis en place par l’UEFA afin de finir la compétition. « On n’a jamais eu autant de chances qu’aujourd’hui de la perdre mais aussi de la gagner (C1) », a déclaré le Président Aulas à propos de ce format inédit.

Le PSG a son ticket pour Lisbonne

Le club de la capitale est quant-à lui déjà qualifié pour les quarts de finale en sortant le Borussia Dortmund. Le PSG va donc disputer le Final 8 sur terrain neutre à Lisbonne à partir du 12 août. Les Parisiens de retour à l’entraînement depuis le 22 juin, ont également programmé plusieurs sessions de matchs amicaux. Les champions de France ont rendez-vous au Havre (club de Ligue 2) dimanche prochain à 19 heures, devant 4000 spectateurs.

De plus, de la même manière que l’OL, afin de combler le manque de compétitivité européenne, les Parisiens s’opposeront aux Irlandais de Shemrock Rovers et les Ecossais du Celtic. Deux rencontres au Parc des Princes devant 5000 supporters, attendues le 17 et 21 juillet.

Les finales de Coupes maintenues

Malgré la suspension de la saison de Ligue 1, les finales de Coupe de la Ligue et Coupe de France ont été maintenues. Lyon est finaliste de la Coupe de la Ligue face au PSG, également finaliste de la Coupe de France contre Saint Etienne. La rencontre Lyon-PSG est prévue pour le 24 juillet tandis que PSG-ASSE est programmé pour le 31. Un bon exercice pour retrouver les matchs à enjeux de la Ligue des Champions.

Pendant que nos deux représentants français se préparent au mieux pour le retour de la C1, le tirage pour les quarts de finale a lieu demain à 12h au siège de l’UEFA en Suisse. Le PSG et Lyon (en cas de qualification), connaîtront leur futur adversaire. Il est bon de rappeler que les deux clubs ont la possibilité de se rencontrer…

Crédit photo : Ver en vivo En Directo

Football : le Barça peut-il déjà dire au revoir à la Liga ?

À cinq journées de la fin du championnat espagnol, le titre s’éloigne de plus en plus pour le club catalan. Un FC Barcelone en crise, qui se retrouve à 4 points derrière le leader actuel.

Victorieux (1-0) jeudi soir face à Getafe, sur un penalty du capitaine Sergio Ramos à la 79ème minute, Le Real Madrid prend le large dans la course au titre. Avec ses 4 points d’avance sur son dauphin catalan, le Real de Zinédine Zidane est en bonne position pour aller chercher sa troisième Liga sur ces dix dernières années. A l’instar du club madrilène, le FC Barcelone est en méforme et a lâché des points cruciaux lors de ses dernières rencontres. La possibilité de les voir conserver leur titre de champion d’Espagne pour la troisième année consécutive semble compliqué.

Un prochain déplacement difficile

A l’occasion de la 34ème journée de championnat, les Barcelonais se déplaceront sur la pelouse de Villarreal, actuel 5ème. Seule la victoire est autorisée pour le club de la Catalogne pour continuer à rêver du titre. Néanmoins cette rencontre sera très difficile car Villarreal reste sur six matchs sans défaites et espère jouer la Ligue des Champions la saison prochaine.

Les Madrilènes plus confiant, avec six victoires consécutives depuis la reprise de la Liga, ont eux aussi un déplacement compliqué face à l’Athletic Bilbao. Les Basques, actuel 8ème, viennent d’enchaîner deux victoires et ont mis à mal Barcelone au Camp Nou le 23 juin dernier, malgré la défaite (1-0). Le prochain match du FC Barcelone est une étape décisive pour sortir la tête de l’eau.

Un Barça désorganisé

En plus des mauvais résultats avec deux matchs nuls consécutifs, le Barça traverse une phase difficile. Le cas Antoine Griezmann divise à nouveau le vestiaire et le coach Quique Setién. Le champion du monde 2018 a été sur le banc lors des deux dernières rencontres et n’est rentré qu’à la 90ème minute contre son ancien club, l’Atlético Madrid mardi dernier. Une situation qui dérange le joueur et son entourage.

Quique Setién, ancien entraîneur du Bétis Séville, arrivé au cours de la saison suite au licenciement d’Ernesto Valverde en janvier dernier, n’a pas toute la confiance de ses joueurs et de la direction. Malgré son contrat de deux ans et demi, ce dernier pourrait quitter la Catalogne à la fin de cette saison 2019-2020.

Pour couronner le tout, l’homme à tout faire du Barça depuis des années, Léo Messi, menace également de quitter le club à la fin de son contrat en 2021, d’après des sources espagnoles. L’Argentin de 33 ans se dit en avoir marre d’être tenu responsable de tous les problèmes du club.

Après le fameux « Barça Gate », le club catalan n’est toujours pas débarrassé de ses problèmes internes, qui ne favorisent pas son succès. Les prochaines journées vont être importantes. Néanmoins, il est difficile d’imaginer les Barcelonais remporter le championnat, à moins que les Madrilènes qui sont dans une excellente forme, fassent quelques faux pas. Le FC Barcelone a donc du soucis à se faire pour le reste de la saison 2019-2020.

Crédit photo : Holakram