C1 et C3 : l’UEFA dans le grand flou

Une tournure différente. C’est ce qu’envisage L’UEFA cette année. Pour s’adapter à la crise sanitaire actuelle, l’Union des associations européennes de football pense changer la formule des tours préliminaires de la Ligue des champions et de l’Europa League. Ces deux plus grosses compétitions européennes pourraient voir leurs tours préliminaires se dérouler de manière inédite…

Le football est en pleine reconstruction, les coupes européennes sont remaniées. Cette année, c’est peut-être sous un autre format que se joueront les rencontres des deux plus grosses compétitions européennes annuelles de football . Leurs tours préliminaires se disputeraient sur un seul match, en terrain neutre. Rappelez-vous, le 17 avril dernier, L’UEFA annonçait que la Champions League débuterait le mardi 20 octobre au lieu du 25 juin pour les tours préliminaires, pour cause de la crise sanitaire actuelle. Hier matin, le quotidien sportif français, L’Équipe, émettait l’hypothèse que les matchs des tours préliminaires se disputeraient sur une seule rencontre, sur terrain neutre. L’organisation de la C1 et la C3 pourraient faire basculer le destin de chaque équipe. Ce qui ne va s’en doute pas faire l’unanimité auprès des écuries européennes disputant cette compétition.

 

Bonne ou mauvaise solution ?

Même si les matchs se jouent à huis clos, les supporters ont déjà des avis bien forgés sur cette disposition inhabituelle. Encore plus les supporters du Stade Rennais, qui pourraient pour la première fois de leur histoire voir leur équipe rejoindre la plus prestigieuse des coupes européennes, la Ligue des champions. « On sait que les matchs seront jusqu’à nouvel ordre à huis clos, en tant que supporter, c’est regrettable de ne pas pouvoir soutenir son équipe dans ce moment crucial mais la situation nous y oblige. Nous devons la respecter. Pour ce qui est des joueurs, c’est différent selon moi, les rencontres aller-retour permettent aux joueurs d’aborder les rencontres différemment que sur une seule rencontre » déclarait Gwendal Blanchet, un supporter rennais.

 

Tours préliminaires ou plus…

Le huis clos concernerait uniquement les tours préliminaires. Mais cette décision impactera-t-elle les autres matchs de la compétition ? Et si toutes les compétitions se jouaient comme une finale, sur un seul match, sur terrain neutre ? La phase de groupes et la phase finale pourraient alors se dérouler sur une seule rencontre. Avec un tel retard accumulé, il n’est pas impossible que les Coupes Européennes 2020-2021 soient totalement différentes des éditions précédentes…

Stade Rennais : pour l’honneur !

Europa League. Dernier de son groupe et déjà éliminé de la compétition européenne, le Stade Rennais se déplace ce jeudi soir en Écosse pour affronter le Celtic Glasgow. Un match sans enjeux pour les Bretons, si ce n’est une question d’honneur et de fierté.

Celtic Glasgow – Stade Rennais. Un déplacement qui faisait saliver les supporters bretons lors du tirage au sort. Rennes jouera ce soir son avant dernier match de poule, dans un Celtic Park chaud bouillant. Accompagnés par 2500 de leurs supporters, les Rouges et Noirs n’ont plus rien à espérer en Ligue Europa. Éliminé après trois défaites et un match nul, le SRFC pointe à la dernière place du groupe E avec seulement un point de pris. La troisième place n’étant qu’à seulement deux petits points (Lazio), les Rennais ont le choix entre jouer leurs deux derniers matchs à fond au, risque d’y laisser de l’énergie, ou alors aligner une équipe bis et se préserver pour le championnat.

Au vu du groupe annoncé par Julien Stephan, le Stade Rennais devrait proposer une équipe remaniée. L’attaquant sénégalais M’Baye Niang et le Malien Hamari Traore n’ont pas été convoqué pour faire le déplacement. Le jeune prodige, Eduardo Camavinga, ne sera pas non plus de la partie, lui qui s’était blessé avec l’Equipe de France espoir la semaine dernière. L’entraineur rennais a préféré sélectionner un groupe rajeuni avec des joueurs issus du centre de formation, comme Sacha Boey et Lucas Da Cunha.

Le club breton devrait privilégier le championnat en préservant quelques titulaires de l’équipe habituelle. Mais il ne faudra pas négliger l’engagement des jeunes joueurs présents, qui auront à coeur de saisir leur chance dans un match européen. Benjamin Bourigeaud, milieu du Stade Rennais, a confirmé en conférence de presse que Rennes n’a pas prévu de faire l’impasse sur cette opposition face aux Écossais : « On n’a pas tous les jours la chance de vivre des moments comme ça. De jouer dans des stades comme ça. On devra, non pas profiter, parce qu’on n’est pas venu faire du tourisme, mais essayer de faire le maximum pour remporter le match. » a-t-il déclaré.

Une victoire pour les supporters

Vainqueur de la Coupe de France et huitième de finaliste de la Ligue Europa la saison passée, le club dirigé par Olivier Létang avait offert une année de rêve pour les supporters bretons. En difficulté cette saison, en coupe comme en championnat, les joueurs rennais auraient tout intérêt à montrer une nouvelle image durant ce match contre le Celtic. Que ce soit pour le bien du club ou pour le bien de leurs supporters. Toujours présents lors des déplacements, les membres du Roazhon Celtic Kop (principal groupe de supporters rennais) seront encore présents ce soir en terre écossaise. Une victoire en Coupe d’Europe permettrait aux coéquipiers de Benjamin Bourigeaud de ne pas égaler le triste bilan de l’OM en 2017.

Le technicien français l’a bien compris. Il a tenu à rappeler l’importance de ce genre de match : « On joue pour l’honneur, on joue pour les supporters et aussi pour s’améliorer. On connait la mentalité anglo-saxonne où quel que soit le contexte, les matchs sont joués à 100%. On doit se racheter concède Julien Stéphan. Les joueurs et le staff« . Une question d’honneur donc, mais aussi l’occasion de se montrer digne de leurs supporters.